Stop au "chiot-business" : Brigitte Bardot interpelle le ministre de l'Agriculture - Fondation Brigitte Bardot

N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 225 chiens et 420 chats à l'adoption.

MELCHIOR - 6 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Boutique

Stylo UNGARO "7e ART" numéroté signé BB

Bille – Ce stylo est fait en aluminium, plaqué chrome et l ...

29.9 €
T-shirt femme Vegan

Adoptez le mode de vie VEGAN, entre amour des animaux et ali ...

19.9 €
Retour

Stop au “chiot-business” : Brigitte Bardot interpelle le ministre de l’Agriculture

Dans une lettre, Brigitte Bardot interpelle Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture, pour lui demander d’interdire le commerce d’animaux de compagnie qui favorise grandement l’achat d’impulsion et donc l’abandon. Les images révélées par la FBB dans une grande enquête sur les salons dédiés à la vente de chiots montrent de nombreuses infractions quasi-systématiques lors de ces événements. Des conditions de vie intolérables pour les animaux, des offres promotionnelles interdites, ou encore des fausses informations dans le seul but de vendre, ces salons sont à interdire de toute urgence.

Monsieur le Ministre,

Ma Fondation révèle, aujourd’hui même, l’enquête qu’elle mène depuis plus d’un an dans une vingtaine de « salons du chiots » sur l’ensemble du territoire.

Je vous joins notre rapport qui relève de nombreuses infractions et une volonté manifeste des éleveurs de tromper les futurs propriétaires, en niant les besoins élémentaires des chiens présentés, comme devoir sortir l’animal pour lui faire faire ses besoins, ne pas laisser de petits chiens vivre à l’extérieur y compris en période de grand froid. À l’inverse, certains éleveurs conseillent l’achat d’un chien de berger pour vivre en appartement…

Non-respect du certificat d’engagement et de connaissance, vente promotionnelle illégale, vente à la sauvette sur les parkings, ce que nous avons constaté montre combien les contrôles sont aléatoires et ces lieux de vente inappropriés pour présenter des êtres vivants, doués de sensibilité, refourgués comme de vulgaires marchandises par des éleveurs cupides.

Je vous demande d’interdire ce commerce qui ne profite qu’aux éleveurs véreux (souvent les mêmes dans les différents salons visités) par cohérence et pour renforcer la loi de lutte contre la maltraitance animale. Le député Ian Boucard a pris l’initiative d’une Proposition de loi visant à interdire la vente de chiens et de chats dans les foires et salons, ce texte doit être soutenu et encouragé, en particulier par votre majorité à l’Assemblée.

Il est urgent également d’agir contre les ventes en ligne qui se multiplient et sont difficilement contrôlables, la France pourrait prendre l’initiative de défendre une interdiction européenne dans le cadre du projet de règlement sur la protection des animaux de compagnie présenté, en décembre dernier, par la Commission.

Monsieur le ministre, j’espère que cette fois que vous ne resterez pas sourd et muet devant mes légitimes demandes et que vous aurez à cœur d’y répondre… J’ai la naïveté d’y croire.

                                                                                  

Brigitte Bardot
Présidente

X