ELECTION PRESIDENTIELLE 2022 : LA CONDITION ANIMALE, UN ENJEU ELECTORAL !

ELECTION PRESIDENTIELLE 2022 : LA CONDITION ANIMALE, UN ENJEU ELECTORAL !

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • CHASSE

    Alors que, ce week-end encore, une jeune femme de 25 ans a perdu la vie lors d’une randonnée, victime du tir d’une mineure armée participant à une battue aux sangliers, la Fondation Brigitte Bardot révèle un sondage Ifop inédit (réalisé en février 2022 avant ce nouveau drame) dans lequel 83% des Français se déclarent favorables à ce que soient instaurés 2 jours sans chasse par semaine (dont le dimanche) et l’intégralité des vacances scolaires.

    Sur la chasse toujours, 86% des Français sont contre la chasse à courre. Pour mieux protéger l’animal sauvage dans la nature, 77% des Français sont favorables à la reconnaissance de son statut d’être vivant et sensible.

    ÉLECTION

    Dans le cadre de l’élection présidentielle, 86% des Français* souhaitent que les candidats se positionnent sur la question animale et présentent des mesures visant à améliorer la condition des animaux. Pour 57% des Français, les propositions des candidats en matière de protection animale pourraient influencer leur vote…

    ANIMAUX DE COMPAGNIE

    En France, chaque année, 200 000 animaux de compagnie sont victimes d’abandons et les ventes d’animaux en ligne encouragent le trafic et les importations illégales. Face à ce constat, 80% des Français sont favorables à l’interdiction de la vente des animaux de compagnie via les petites annonces et les réseaux sociaux.

    Pour éviter la prolifération des chats et l’engorgement des fourrières, 87% des Français sont favorables à l’obligation de stérilisation des chats errants avec une participation financière des municipalités.

    comment habituer chiens chien port masque humain coronavirus

    EXPERIMENTATION ANIMALE

    Deux millions d’animaux sont utilisés chaque année en France dans le cadre d’expérimentations (tests de toxicité, recherche fondamentale…). Si le nombre global d’animaux reste stable, sur les cinq dernières années on note une très forte augmentation du nombre de chiens expérimentés (+ 47%) et une augmentation plus sévère encore pour les chats (+ 200%).

    Les Français sont 76% à être favorables à ce qu’en France les pouvoirs publics s’engagent à encourager le développement de méthodes substitutives à l’expérimentation animale (subvention, incitation fiscale…). Ils sont également 74% à être favorables à une interdiction du recours à l’expérimentation animale dans un délai de 10 ans.

    Avant d’arriver à cette échéance de dix ans, 78% des Français sont favorables à la fermeture des élevages de chiens et de chats implantés en France pour alimenter les laboratoires de recherche.

    HIPPOPHAGIE

    Afin d’organiser l’accueil des équidés dans des structures adaptées et leur éviter l’abattoir, 87% des Français sont favorables à la reconnaissance du statut d’animal de compagnie pour le cheval.

    COMBATS D’ANIMAUX

    Pour 87% des Français, tout acte de cruauté volontaire, ayant entraîné la mort d’un animal, doit être puni sans exception pour les corridas et combats de coqs.

    ELEVAGES

    En France, plus de 80% des animaux sont élevés dans des conditions qui ne répondent pas à leurs besoins (cages, bâtiments fermés sans accès à l’extérieur). Les Français sont 88% à être favorables à l’interdiction de l’élevage en cages dans un délai de 5 ans. Ils sont 91% à être favorables à rendre obligatoire un accès extérieur, pour tous les élevages, dans un délai de 10 ans.

    ABATTAGE RITUEL

    Enfin, 90% des Français sont favorables à ce qu’en France (comme dans de nombreux autres Etats membres de l’UE) on rende obligatoire, en toute circonstance, l’étourdissement des animaux de boucherie avant leur abattage, sans exception pour l’abattage religieux (casher ou halal).

    Pour Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot :

    « Ce nouveau sondage inédit illustre l’intérêt croissant des Français pour la condition animale. Sur l’ensemble des questions posées, les réponses se font chaque fois plus exigeantes, notamment pour l’obligation d’un étourdissement en toute circonstance, sans exception pour l’abattage rituel, le rejet quasi unanime de pratiques barbares comme la corrida, les combats de coqs ou la chasse à courre. Une préoccupation majeure pour les conditions d’élevage des animaux de consommation et le commerce en ligne des animaux de compagnie. Quelques nouveautés également comme la volonté de ne plus envoyer de chevaux à l’abattoir ou celle de faire fermer les élevages de chiens et de chats pour la recherche. La Fondation Brigitte Bardot a également souhaité connaître l’avis des Français sur l’annonce ambitieuse du candidat Yannick Jadot d’instaurer deux jours sans chasse par semaine et l’intégralité des vacances scolaires… soutien plus fort que jamais des Français ! »

    * Ifop pour la Fondation Brigitte Bardot « les Français et la condition animale » – Février 2022

  • X