Vers l'abolition de la corrida en France ? - Fondation Brigitte Bardot

N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 221 chiens et 388 chats à l'adoption.

LYRA - 11 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Boutique

Médaille collection DOG&CAT

En acier inoxydable émaillé, de forme au logo de la Fondat ...

7 €
Lot de 2 autocollants FBB

Lot de deux autocollants, grands ou petits (1 blanc - 1 bleu ...

1 €
Retour

Vers l’abolition de la corrida en France ?

Avant la présentation, le 24 novembre à l’Assemblée nationale, de sa Proposition de loi visant à interdire la corrida en France, le député Aymeric Caron présentera son texte au Parlement européen sur invitation de l’eurodéputé Younous Omarjee, président de la Commission du développement régional.

Rappelons que le Parlement européen s’est positionné à plusieurs reprises contre le versement de subventions européennes (via la PAC) aux éleveurs de taureaux de combats.

Après la présentation du texte et interventions d’eurodéputés, Aymeric Caron et autres intervenants répondront aux journalistes présents (interprètes français, anglais, espagnol et portugais).

Le porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot sera également présent pour un point sur l’engagement des députés, de tout groupe politique, sur cette Proposition de loi.

➡Pour suivre la conférence en direct (à partir de 10h30), c’est ici : https://ep.interactio.eu/8dk5-12xs-bthh

Pour manifester votre soutien à cette proposition de loi, signez notre pétition ! 

Non à la corrida et aux combats de coqs !

Maltraitance animale : parlementaires et associations appellent à un débat au Sénat sur l’interdiction des colliers d’éducation coercitifs

Dans un appel à destination du Gouvernement, 69 parlementaires et 35 organisations de protection animale demandent que la proposition de loi visant à interdire la maltraitance sur les animaux de compagnie par l’utilisation de colliers étrangleurs et électriques, votée à l’Assemblée nationale il y a plus d’un an, soit désormais mise à l’ordre du jour au Sénat.

Lire la suite »
X