N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 196 chiens et 416 chats à l'adoption.

Apple 2 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Retour

Images exclusives de la FBB dans un élevage de poules pondeuses dans la Drôme

L’engagement de campagne d’Emmanuel Macron ne sera pas tenu, les poules pondeuses ne sortiront pas de leurs cages !

Alors candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron s’était engagé à « interdire d’ici 2022 de vendre des œufs de poules élevées en batterie » (Tweet du 9 février 2017). Le programme LREM était tout aussi engagé « En 2022, les œufs de poules en batteries seront interdits à la vente au consommateur » (programme LREM).

Des paroles…

À deux ans de cette échéance, la Fondation Brigitte Bardot a mené une investigation (février 2020) dans un élevage de poules pondeuses dans la Drôme.

Sur ces images inédites de poules en cages : des oiseaux entassés, certains coincés et à l’agonie, d’autres bloqués sous la grille de déjections, des cadavres

Le quotidien de millions de poules en France !

Fondation Brigitte Bardot Enquete poules drome

Et des actes

Les promesses d’Emmanuel Macron, le ministre de l’Agriculture n’en a rien à faire, le ministère ne souhaite pas la fermeture des cages mais leur rénovation¹.

Pourtant, d’après la loi EGAlim et l’Article L214-11 « La mise en production de tout bâtiment nouveau ou réaménagé d’élevage de poules pondeuses élevées en cages est interdite ». Seulement, le code pénal précise que « les modalités d’application du présent article sont définies par décret ».

Or, le décret comme les promesses de son président, le ministre s’assied dessus et « a décidé de ne pas donner suite à la proposition de décret »¹.

Fondation Brigitte Bardot Enquete poules intensif
Fondation Brigitte Bardot Enquete poules Macron
Fondation Brigitte Bardot Enquete poules cages

Un an en cages

À 18 semaines, les poulettes sont encagées pour un an puis, après avoir pondu en moyenne 300 œufs durant cette période, elles seront envoyées à l’abattoir. En France, près de 25 millions de poules sont élevées en cages (58 % de la production), les alternatives (bâtiment, accès plein air) gagnent du terrain puisqu’elles représentent, en 2018, 42 % de la production contre 19 % en 2008².

À noter que les ovoproduits sont très majoritairement issus d’élevages en cages (71 %) puisqu’ils ne sont pas soumis aux mêmes règles d’étiquetage (pas de codes 3 à 0 pour les ovoproduits qui entrent dans la composition des préparations industrielles).

La France doit bannir les cages !

Le Président de la République doit tenir ses promesses, la Fondation Brigitte Bardot dénonce les systèmes de cages pour les poules pondeuses (et autres productions animales), contraires au respect des besoins biologiques des animaux, et appelle au boycott des œufs issus des élevages en batteries code 3 (seuls les codes 1 et 0 garantissent un accès plein air).

 

¹ Lettre du ministère de l’Agriculture à la Fondation Brigitte Bardot en date du 28 octobre 2019

² Chiffres CNPO Interprofession des œufs

Fondation Brigitte Bardot revelations elevage poules

TEASER / Notre reportage choc dans un élevage de poules pondeuses dans la Drôme

X