Nos impôts financent 40 M€ pour les chasseurs ! - Fondation Brigitte Bardot

N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 227 chiens et 441 chats à l'adoption.

VAILLANT - 4 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Boutique

T-shirt enfants Love all of us

Des minois d'animaux sympas sur des t-shirt enfants, super c ...

15 €
T-shirt Cats Lover

Pour tous les amoureux des chats ! Le t-shirt Cats Lover et  ...

19.9 €
Retour

Nos impôts financent 40 M€ pour les chasseurs !

À l’approche de l’ouverture de la chasse, la FBB révèle les financements de la FNC (Fédération Nationale des Chasseurs) pour lever le voile sur les comptes d’une activité mortifère…
Depuis 2019, une nouvelle loi a modifié les missions des chasseurs et leur financement avec un impact de près de 40 M€ par an de dépenses de l’État via différents versements notamment par l’OFB (Office Français pour la Biodiversité).

Depuis de nombreuses années, la FNC (Fédération Nationale des Chasseurs) observait la chute du nombre des validations annuelles nationales du permis de chasser au profit des validations départementales (96 960 validations contre 986 293 en 2019). Ainsi, grâce à une décision du président Macron faisant passer le prix du permis national de 400 à 200€ ces validations nationales sont passées à 475 915 en 2022, soit un budget de plus de 95 M€ ! Toutefois, cela n’a pas empêché la chute du nombre total de validations du permis de chasse qui tombe ainsi à moins de 964 000 !
Cependant, cette baisse du prix du permis de chasse national a aussi représenté un manque à gagner pour l’OFB de 21,2 M€ qui a été compensé par l’État (donc par nos impôts !)

La loi du 24 juillet 2019 a créé un fonds dédié aux projets portés par les fédérations de chasseurs pour la protection et la reconquête de la biodiversité. Appelé « fonds biodiversité », il est géré par la FNC dans le cadre d’une convention conclue avec l’OFB. Il est financé à hauteur de 5M€ par une contribution des FDC (Fédérations Départementales des Chasseurs) et de 10M€ par l’OFB (encore nos impôts !) soit 15M€ par an.

La loi de 2019 a également prévu une compensation financière à verser par l’OFB aux fédérations départementales des chasseurs pour l’exercice des nouvelles missions que leur transfère la loi (attributions des plans de chasse individuels, gestion des associations de chasse communales agréées) dont le coût a été estimé à 9M€ (toujours nos impôts !) jusqu’en 2024, mais jusqu’à présent sans justification précise des coûts compensés…

De plus, dans le cadre d’un « plan de lutte contre les dégâts de gibier sur nos cultures stratégiques », un protocole signé le 1ᵉʳ mars 2023 entre les ministères chargés de la chasse et de l’agriculture et la FNC, prévoit un appui financier de 60 M€ sur trois ans, dont 25 M€ en 2023, pour financer des mesures structurelles, mais aussi de fonctionnement des fédérations, mais les conditions d’usage restent à préciser.

Il ne faut pas non plus oublier les subventions versées par l’État directement aux chasseurs (600 000 € en 2021) ni celles versées par les collectivités territoriales – essentiellement par les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Nouvelle-Aquitaine – soit 6,1 M€ en 2021.

 

N’oubliez pas de payer vos impôts en septembre !

Les chasseurs vous disent merci …

Une vente aux enchères à 1 105 000 € !

On apprend dans la presse que la Fédération Départementale des Chasseurs de Dordogne a remporté jeudi 15 juin la vente aux enchères du village vacances abandonné Le Brantôme à Château L’évêque. Le site de plus de 180 ha regroupe des étangs, des forêts, des parcs, des restaurants et des discothèques.

De quoi permettre aux chasseurs de faire la fête sous couvert de préserver la biodiversité du site !

Sources :
Rapport de la cour des comptes : Les soutiens publics aux fédérations de chasseurs

X