La FBB, membre fondateur de la coalition internationale World Federation for Animals - Fondation Brigitte Bardot

N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 188 chiens et 457 chats à l'adoption.

ELJIN - 3 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Retour

La FBB, membre fondateur de la coalition internationale World Federation for Animals

Créée à l’initiative de plusieurs grandes organisations internationales, dont la Fondation Brigitte Bardot, au début de la crise sanitaire, la coalition World Federation for Animals (WFA) tient sa raison d’être dans la nécessité d’agir collectivement au plus haut de la politique internationale : Engager de véritables prises de consciences et transitions en faveur des animaux et offrir aux générations futures un monde plus respectueux de la biodiversité et du vivant, telle est la mission que s’est donnée la coalition World Federation for Animals.

En effet, pendant de nombreuses années, le bien-être animal a été écarté de l’élaboration des politiques internationales, alors que les préoccupations des citoyens pour la condition des animaux se renforçaient et que l’activité des organisations de protection animale devenait de plus en plus structurée.

Si la condition animale apparaît aujourd’hui sur la scène nationale et européenne comme un véritable enjeu au centre de discussions politiques animées, il convient que les intérêts des animaux soient également représentés auprès des instances internationales, telles que l’ONU. En agissant de façon concertée auprès de ces institutions politiques internationales, les efforts de WFA seront donc destinés à atteindre la vision partagée par l’ensemble de ses membres : Un monde dans lequel la sensibilité animale est respectée et le bien-être de tous les animaux est assuré.

Le travail de WFA

La coalition WFA se donnera les moyens de réaliser des objectifs ambitieux et audacieux, parmi lesquels l’intégration de la protection du bien-être animal parmi les missions de l’Organisation des Nations Unies (ONU), au même titre que la protection de l’Environnement.

En effet, WFA souhaite que l’ONU reconnaisse l’importance du bien-être animal en y affectant des instruments internationaux dédiés, avec une réelle ambition dans les futurs programmes de développement durable, ainsi que dans les programmes déjà en place. WFA se donne également pour objectif de parvenir à l’organisation d’une Convention de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le bien-être animal ainsi que la reconnaissance d’une journée mondiale des animaux par l’ONU.

WFA agira également auprès des institutions afin d’intégrer des exigences en matière de bien-être animal dans les politiques internationales relatives à la santé et à l’Environnement, reconnaissant ainsi l’interdépendance entre ces préoccupations comme le préconise l’approche « One Health ». L’approche One Health vise en effet à mettre en lumière les relations entre la santé humaine, la santé animale et les écosystèmes et à faire le lien entre l’écologie et la médecine humaine et vétérinaire.

Enfin, la coalition WFA plaidera pour que le commerce contribue à l’amélioration du bien-être animal partout dans le monde, par le conditionnement des investissements, des aides commerciales et des accords de libre-échange au respect de normes de protection animale. Commerce et bien-être animal ne sont pas antagonistes, dès lors que les politiques commerciales intergouvernementales visent améliorer les conditions de vie des animaux d’élevage ou lorsque le secteur financier décide d’orienter ses investissements selon des critères favorables au bien-être animal.

En tant que membre fondateur de la coalition, la FBB participait en ce mois d’avril 2022 à la réunion du Conseil d’administration de WFA à Londres, aux côtés de ses partenaires internationaux.

Des débuts prometteurs pour WFA

WFA n’a pas tardé à mettre en œuvre sa stratégie en faveur des animaux : En mars dernier, après plusieurs mois de discussions avec les pays membres de l’ONU, une résolution a été adoptée à l’Assemblée Générale pour l’Environnement, afin de porter, dans le programme des Nations Unies pour l’Environnement, une attention particulière aux liens entre bien-être animal et développement durable.

La résolution, proposée par le gouvernement du Ghana aux côtés de cinq autres Etats membres de l’ONU, commande l’élaboration d’un rapport sur les interconnexions entre le bien-être animal, l’environnement et le développement durable. Ce travail mettra en lumière la relation de cause à effet entre l’amélioration du bien-être animal et l’atténuation des facteurs conduisant à une perte de la biodiversité, au changement climatique, à la pollution et à la possible émergence de pandémies.

La Fondation Brigitte Bardot et ses partenaires de WFA se félicitent de l’adoption de cette résolution, pour laquelle la FBB avait sollicité le soutien du gouvernement français, par un courrier adressé en janvier dernier à Mme Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique et à M. Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Prochaines étapes

En 2022, la Conférence des Nations Unies sur la Biodiversité (CoP 15 en août ) et la Conférence sur le Changement climatique (CoP 27 en novembre) seront autant d’évènements au cours desquels la coalition WFA pourra porter haut et fort ses attentes, sensibiliser les décideurs politiques et le grand public et agir pour la réalisation de sa mission : Améliorer le bien-être de tous les animaux et mettre fin à l’exploitation et à la souffrance dans le monde entier, grâce à l’effort conjoint de ses membres.

X