N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 196 chiens et 416 chats à l'adoption.

Apple 2 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Retour

Le défi de la FBB -seule association internationale à être sur le terrain en Asie Centrale- est en train de se réaliser

Ex-république de l’’Union Soviétique, le Kirghizistan est peu sensible à la question animale et le problème des animaux errants y est réglé de façon expéditive par tirs de balles par les autorités locales.  C’est pourquoi grâce à un partenariat avec l’association locale AFKE nous négocions depuis des mois avec les autorités pour mettre en place une gestion éthique, responsable et efficace des animaux errants et participons à l’élaboration d’une loi de protection animale. 

Plus de 10.000 chiens sont tués par balles chaque année dans la capitale, Bishkek. Nos déplacements sur le terrain combinés à l’action de notre partenaire local AFKE et l’apport d’expertise commencent pourtant à porter leurs fruits. Le programme « Kumayik » (nom du chien du héros Manas, figure mythique au Kyrgyzstan)  a commencé en 2021 avec la stérilisation de 1000 chiens autour d’une forêt à Bishkek. La mairie de la capitale n’ayant toujours pas décidé d’arrêter les tirs de façon formelle, c’est à Kant (ville de 60 .000 habitants à 45 kms) que nous avons établi notre première clinique fixe.  Point sur la situation :

À Kant, les opérations ont commencé et à ce jour plus de 500 chiens ont été stérilisés, vaccinés, identifiés et remis sur le terrain.

Le maire de Kant, Ulan Maylibashev, a été le premier à s’engager à ne plus tuer les animaux. Le programme « Kumayik » de  stérilisation a pu débuter avec une équipe de 5 vétérinaires formés par les experts de notre programme de Sikkim (notre action en Inde) et 500 chiens ont déjà été stérilisés. Deux véhicules ont été achetés pour transporter les chiens capturés et les remettre sur le terrain une fois stérilisés/vaccinés et identifiés. Des « dog catcheurs » ont aussi été formés pour que tout le processus soit fait avec la plus grande bienveillance par un personnel qualifié et motivé.

Dans le cadre du programme “Kumayik”, des panneaux d’affichages détaillant le programme ont été implantés autour de cette forêt où pas moins de 1 000 chiens ont été stérilisés l’année dernière, première année de notre intervention dans ce pays.

La ville de Luxembourg, voisine de Kant vient elle aussi de s’engager à ne plus tuer suite à notre réunion avec le maire

Les stérilisations pourront là aussi bientôt commencer dans les locaux nouvellement construits de la clinique située près de Kant.

Appui total des services vétérinaires d’Ysyk-Ata

Le district d’Ysyk-Ata est la région située à l’Est de la capitale, Bishkek, qui regroupent Kant et Luxembourg et 17 villages où nous travaillerons également très prochainement. La FBB a rencontré les services vétérinaires qui ont manifesté leur profond soutien, vivement impressionnés par le sérieux et l’efficacité des moyens mis en place par le programme « Kumayik » entièrement financé par la Fondation !

Vers une loi de protection animale pour tout le pays.

Alors que les municipalités prennent une à une conscience des bénéfices d’une gestion responsable et éthique des animaux errants, il reste maintenant à convaincre les députés pour voter une loi nationale de protection animale. C’est dans ce sens que nous avons rencontré le député Dastan Bekeshev pour le remercier de son engagement et aussi lui faire part de notre expérience dans l’élaboration de la loi au Kazakzstan qui a été votée en décembre dernier.

La Fondation est la seule organisation internationale présente en Asie Centrale, tant sur le terrain en stérilisant et soignant les animaux errants que sur le plan législatif en collaborant avec les autorités locales et nationales pour faire avancer la condition animale, notamment par sa part importante dans l’élaboration et l’adoption d’une loi de protection animale en décembre dernier au Kazakstan.

© Vidéo Orozaliev Talas Amanbekovich

X