L’appel de 200 personnalités pour en finir avec l’élevage intensif

L’appel de 200 personnalités pour en finir avec l’élevage intensif

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Le Monde publie aujourd’hui une tribune « En finir avec l’élevage intensif, cet ennemi de l’intérêt général » signée par 200 organisations et personnalités, dont Brigitte Bardot, Isabelle Adjani, Yann Arthus-Bertand, Allain Bougrain-Dubourg, Aymeric Caron, Stéphane Bern, Nicola Sirkis… 

    Lancée par l’association L.214 Éthique et Animaux, cet appel exhorte les pouvoirs publics à sortir d’un modèle agricole moribond et mortifère pour les animaux, les agriculteurs, les consommateurs et l’environnement.

    APPEL CONTRE L’ÉLEVAGE INTENSIF

    Nous, citoyennes, citoyens, organisations, conscients des enjeux éthiques, environnementaux, sanitaires et sociaux, ne voulons plus des élevages intensifs qui confinent les animaux dans des bâtiments fermés, dans des cages, dans des bassins en béton, les forçant à vivre dans des conditions de promiscuité extrêmes.

    Nous ne voulons plus d’élevages intensifs non respectueux de l’environnement, fortement émetteurs de gaz à effet de serre, producteurs d’algues vertes et de pluies acides.

    Nous ne voulons plus d’élevages intensifs destructeurs de la biodiversité, acteurs de la déforestation.

    Nous ne voulons plus de ce système, soutenu par l’argent public, ennemi de l’intérêt général. Un système qui impose des conditions de travail éprouvantes, aliénantes et risquées, où les agriculteurs se suicident davantage que dans toute autre catégorie socioprofessionnelle.

    Nous ne voulons plus des élevages intensifs qui favorisent l’antibiorésistance et l’émergence de nouveaux pathogènes extrêmement dangereux.

    Nous ne voulons plus d’un système spéculatif créant des déséquilibres sociaux et économiques dans de nombreuses régions du monde.

    Nous ne voulons plus d’un modèle alimentaire fortement carné et lacté qui sous-tend ces modes de production et qui met en danger notre santé.

    Élus, responsables politiques, nous n’en pouvons plus, au mieux de votre immobilisme, au pire – et plus souvent – de votre soutien actif au lobby de l’élevage intensif.

    L’urgence éthique, climatique, environnementale, sanitaire et sociale impose d’engager notre pays dans une transition agricole et alimentaire : nous devons nous diriger rapidement vers une consommation essentiellement végétale, durable, saine, respectueuse de l’environnement, des animaux et des humains.

    Aujourd’hui nous voulons des actes, des mesures fortes et concrètes pour sortir de l’impasse.

    Nous exigeons :

    ➔  un moratoire immédiat sur l’élevage  intensif et l’interdiction de nouvelles constructions destinées à élever  des animaux sans accès au plein air ;

    un plan concret de sortie de l’élevage intensif, avec accompagnement des personnes qui en dépendent aujourd’hui vers des productions alternatives ;

    une végétalisation d’ampleur de l’alimentation en restauration collective publique ou privée.

    Élus, responsables politiques, serez-vous au rendez-vous ?

    Crédit photo : ShutterStock/Orest Lyzhechka

  • Fermer le menu
    X