Brigitte Bardot à Emmanuel Macron : « Vous vous êtes couché devant les chasseurs… il est temps de vous relever maintenant ! »

Brigitte Bardot à Emmanuel Macron : « Vous vous êtes couché devant les chasseurs… il est temps de vous relever maintenant ! »

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • À force d'être sourd aux attentes des Français en matière de protection animale, le Président de la République s'isole de plus en plus, y compris de ses propres alliés politiques. Dans cette lettre ouverte publiée aujourd'hui, Brigitte Bardot dénonce l'emprise du lobby de la chasse sur le gouvernement et exhorte Emmanuel Macron à écouter les Français !

    Paris, le 25 août 2020

    Lettre ouverte à Emmanuel Macron
    Président de la République
    Palais de l’Elysée
    55, Faubourg Saint Honoré
    75008 Paris

     

    Monsieur le Président,

     

    Je vous joins la dernière étude de l’Ifop « les Français et la condition animale », réalisée ce mois d’août, riche d’enseignements.

    Votre ami Willy Schraen est une insulte à la ruralité car, vous le verrez, c’est justement dans les communes rurales où les opposants à la chasse sont les plus nombreux. Ils en ont marre des chasseurs qui transforment forêts et prairies en champs de tir, marre de subir les équipages et leurs meutes se livrer à des chasses archaïques et barbares.

    Les Français sont 82% contre la chasse à courre ; 86% favorables à l’obligation d’étourdir les animaux avant leur abattage sans exception pour l’abattage halal ou casher ; 72% pour l’interdiction de la vente des animaux de compagnie via les petites annonces, réseaux sociaux et animaleries ; 73% pour la fin de l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques ; 91% favorables à l’obligation d’un accès extérieur pour tous les animaux d’élevage dans un délai de 10 ans…

    Vous devez entendre ces voix majoritaires qui sont autant de voix électorales.

    Votre ministre de la Transition Ecologique a été désavouée par le gouvernement après avoir signifié aux chasseurs qu’il n’y aurait pas de quota pour la chasse à la glu… c’est tout simplement scandaleux !

    Cette pratique, non sélective, est interdite par la directive « oiseaux » depuis 11 ans. Barbara Pompili n’a fait que répondre à la mise en demeure de l’Union européenne, mais il suffit que Willy Schraen vienne pleurnicher auprès de vous pour lui donner raison.

    Comment pouvez-vous être à ce point mal conseillé, comment pouvez-vous, au risque de voir la France être sanctionnée, privilégier vos amis chasseurs avant l’intérêt général et la défense de la biodiversité ?

    Cette soumission vous a déjà valu une fracture au sein de votre majorité parlementaire, d’abord avec la création du groupe Ecologie Démocratie Solidarité et maintenant avec des élus LREM qui ne supportent plus d’être pris pour cibles par les chasseurs forts de votre soutien. 

    Prendre comme ministre de la Justice l’afficionado et chasseur Eric Dupond-Moretti est une autre façon d’afficher votre indifférence aux enjeux écologiques qui devraient pourtant être l’urgence et la priorité de tous !

    En quelques mois, vous avez perdu la confiance des Français et celle d’élus LREM qui ne comprennent pas votre politique en décalage complet avec l’attente sociétale, en particulier dans le domaine de l’écologie et de la condition animale.

    Vous êtes jeune mais vous menez une politique à l’ancienne, simple marionnette dont les lobbies de la chasse et la FNSEA tirent les ficelles.

    Monsieur le Président, la souffrance animale n’est pas anecdotique, elle est réelle, quotidienne, effroyable. Vous vous êtes couché devant les chasseurs… il est temps de vous relever maintenant !

    Brigitte Bardot
    Présidente

  • Fermer le menu
    X