N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 196 chiens et 416 chats à l'adoption.

Apple 2 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Retour

La Fondation Brigitte Bardot dénonce un crime de l’humanité contre l’animalité !

Transport d’animaux vivants vers le Maghreb et le Moyen-Orient : la Fondation Brigitte Bardot interpelle Julien Denormandie, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

"Il est urgent d’instaurer une limitation de la durée des transports, urgent d’interdire toute exportation d’animaux vivants en dehors des frontières de l’union au profit du transport des carcasses en camions réfrigérés. "

COMMUNIQUé de presse

Paris, le 24 septembre 2020

Transport d’animaux vivants vers le Maghreb et le Moyen-Orient : 
La Fondation Brigitte Bardot dénonce un crime de l’humanité contre l’animalité !

Alors qu’une enquête inédite « le scandale du transport du bétail vers l’Orient » sera diffusée le 29 septembre sur Arte, dans une lettre datée du 21 septembre Brigitte Bardot interpelle le ministre Julien Denormandie et lui demande de regarder « ce reportage édifiant sur l’horreur des conditions de transport et d’abattage des animaux ».

La présidente de la Fondation Brigitte Bardot rappelle que « parmi les Etats membres de l’UE, la France est l’un des plus importants exportateurs d’animaux vivants vers des pays (Libye, Maroc, Liban…) où les règles européennes ne sont pas respectées, où les animaux subissent les pires sévices, sans contrôle ni sanction.

Déjà visée par la Commission européenne pour son système de surveillance insuffisant et « le pourcentage élevé de non-conformités en matière de bien-être des animaux dans les lots quittant la France par rapport à la moyenne de l’UE », la France ne peut pas continuer à être complice d’un crime de l’humanité contre l’animalité !

Ces transports de la honte, qui durent parfois plusieurs semaines en camions ou navires bétaillères, posent de graves problèmes de protection animale, accentués par des températures toujours plus élevées. Le reportage diffusé sur Arte est insoutenable car il montre l’effroyable vérité, la cruauté sans filtre et la souffrance des bêtes transportées vers la mort, dont de très jeunes animaux comme les veaux issus de l’industrie laitière.

Cette année, le Parlement européen a voté la création d’une commission d’enquête sur le transport des animaux. Il est important de revoir le règlement européen qui ne garantit pas la protection des animaux pendant le transport. La France s’est trop souvent opposée aux réformes visant à améliorer la condition animale en Europe, cela ne peut plus durer !

Il est urgent d’instaurer une limitation de la durée des transports, urgent d’interdire toute exportation d’animaux vivants en dehors des frontières de l’union au profit du transport des carcasses en camions réfrigérés. »

Voir le Communiqué de presse

Découvrir le reportage d'ARTE sur le transport des animaux

X