Victoire : Le Parlement européen vote pour la préservation de la biodiversité !

Victoire : Le Parlement européen vote pour la préservation de la biodiversité !

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Victoire pour les animaux sauvages et la biodiversité ! Ce mardi 8 juin, le parlement européen a voté en faveur d’un rapport d’initiative particulièrement ambitieux, montrant ainsi son soutien à la Commission européenne pour la mise en œuvre d’une politique en faveur de la préservation de la biodiversité.

    En mai 2020, la Commission européenne avait présenté sa Stratégie en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030, destinée à jalonner les travaux des institutions européennes et les décisions communautaires avec l’objectif d’un plus grand respect de l’environnement et du vivant. 

    Consécutivement à l’annonce de cette stratégie, le parlement européen a travaillé à l’élaboration de recommandations, afin de guider le plan d’action de la Commission européenne visant à répondre aux objectifs annoncés par la Stratégie en faveur de la biodiversité. Et c’est ainsi que le Parlement a élaboré le rapport voté par les députés européens ce mardi, prenant position pour une véritable transition dans la politique européenne afin de protéger davantage la faune et la flore au sein de l’UE, mais également au-delà.  Par ce vote, le Parlement européen exhorte notamment la Commission et les Etats membres à transformer la crise actuelle en opportunité pour une meilleure prise en compte des préoccupations environnementales. 

    Afin d’engager cette transition, le parlement européen reconnaît, par ce vote ambitieux, l’existence de diverses problématiques liées à la protection de la faune sauvage notamment, et par conséquent, la nécessité d’adopter, de renforcer ou de poursuivre des actions afin de préserver le monde du vivant.

    Cette position du Parlement européen vient encourager l’ambition de la Commission européenne, alors que la Stratégie en faveur de la biodiversité est en passe d’être adoptée définitivement. La Fondation Brigitte Bardot salue l’adoption de ce rapport, qui soutient certaines demandes qu’elle porte de longue date, concernant la protection des grands prédateurs, des espèces exotiques et de la faune sauvage dans son ensemble. 

    Ce que le Parlement européen reconnaît et soutient 

    Concernant la menace pesant sur les espèces animales sauvages, le parlement européen reconnaît :

    • que le commerce et l’utilisation d’espèces sauvages contribuent de manière significative au déclin de la biodiversité, et appelle la Commission européenne à traiter conjointement le commerce légal et illégal dans le cadre de la révision du plan d’action de l’UE contre le trafic d’espèces sauvages ;
    • que ce plan d’action contre le trafic d’espèces sauvages devrait bénéficier d’un financement adéquat, comprenant un soutien aux centres et sanctuaires de sauvetage d’espèces sauvages ;
    • qu’il est nécessaire d’encadrer le commerce de faune sauvage, et demande par conséquent à la Commission européenne de proposer dès que possible des listes positives à l’échelle de l’UE d’espèces pouvant être considérées comme animaux de compagnie et dont l’importation, la détention, l’élevage et le commerce seraient donc autorisés, afin d’empêcher notamment l’introduction de nouvelles espèces exotiques envahissantes ;

    Le parlement demande une nouvelle fois l’interdiction totale et immédiate, au niveau européen, du commerce, de l’exportation ou de la réexportation dans l’UE et vers l’extérieur de l’ivoire, ainsi que des restrictions semblables pour les autres espèces menacées, comme les tigres et les rhinocéros. 

    Le parlement européen appelle par ailleurs la Commission européenne et les États membres à conjuguer leurs efforts pour mettre fin au commerce des espèces menacées et de leurs parties.

    Le Parlement européen réaffirme également la protection stricte due aux grands carnivores vulnérables (loups, ours, lynx notamment), et appelle la Commission européenne et les États membres à prendre des mesures adéquates pour faciliter la coexistence des humains et animaux domestiques avec les grands prédateurs, telles que des mesures de prévention et de compensation, garantissant leur protection.

    Concernant la question de la protection de la biodiversité en matière de production agricole, le parlement européen souligne que l’agriculture de l’UE doit être transformée pour devenir durable et garantir des normes élevées de bien-être animal.

    Le parlement européen affirme également que la production de fourrure peut compromettre considérablement le bien-être des animaux et augmenter leur sensibilité aux maladies infectieuses, y compris aux zoonoses, comme cela s’est produit avec COVID-19 chez le vison.

    Concernant la protection des espèces marines, les députés européens reconnaissent, par ce vote favorable, l’importance de la protection des cétacés et la nécessité pour l’UE de prendre des mesures renforcées en matière de chasse à la baleine. Ils soulignent également que la capture de poissons sauvages pour nourrir les poissons d’élevage carnivores est un facteur de perte de biodiversité marine.

    Par ce vote, le Parlement européen s’engage à participer et à garantir la mise en œuvre d’une stratégie ambitieuse de l’Union Européenne pour la biodiversité à l’horizon 2030 en y allouant des ressources financières adéquates, et en l’accompagnant d’objectifs contraignants et d’une nouvelle législation européenne. La Stratégie européenne en faveur de la biodiversité est en mesure d’engager de véritables changements pour la protection des animaux, de la biodiversité et des écosystèmes, afin notamment de limiter les futures pandémies… Encore faut-il que les moyens alloués soient à la hauteur des enjeux. 

     

    Cliquez ici pour connaître la résolution du Parlement européen

     

    ENSEMBLE, EXIGEONS LA FIN DE LA MALTRAITANCE ANIMALE !

    Pétition officielle 100% sécurisée, lancée par la Fondation Brigitte Bardot