Massacre des kangourous en Australie : les supermarchés dans le déni

Massacre des kangourous en Australie : les supermarchés dans le déni

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • La chasse aux kangourous est source de souffrances inouïes pour ces animaux : les tirs pratiqués à longue distance de nuit occasionnent des ratés qui condamnent les animaux adultes à une longue agonie, tandis que les « joeys », encore dans la poche de leur mère, sont abattus soit en leur cognant violemment le crâne, soit par décapitation.

    Le 26 novembre dernier, la Fondation révélait le massacre des kangourous qui se pratique en Australie, loin des regards, dans des circonstances de grave cruauté. 

    La vidéo publiée par la Fondation Brigitte Bardot, issue du film Kangaroo The Movie, révèle ces faits affligeants… 

    Ces horreurs sont associées à un scandale sanitaire que nous vous révélions également dans notre article du 26 novembre dernier et qui démontre que la viande de kangourou est impropre à la consommation.

    Malgré notre signalement, les preuves accablantes et nos analyses en laboratoire, aucune enseigne française n’a accepté de cesser la vente de viande de kangourou !​

    Pire encore, certains détracteurs motivés par l’appât du gain nient l’évidence et prétendent que cette viande est parfaitement saine, ou encore que les kangourous sont issus d’élevages. Les kangourous sont abattus par tir d’arme à feu. Il n’existe aucun élevage de kangourou, contrairement à ce que prétendent certains distributeurs, notamment Damien de Jong dans un article paru sur le site internet de Capital le 20 octobre 2017. 

    Capital, un magazine qui n’a apparemment pas pris soin de vérifier ses sources, puisque sur ses paquets Damien de Jong précise que le produit est « susceptible de contenir des projectiles de tirs ».

    fondation brigitte bardot viande kangourou supermarches

    AUSTRALIE : UN QUOTA D'ABATTAGE ANNUEL DE KANGOUROUS

    D’ailleurs, le gouvernement australien possède pour les kangourous un quota annuel d’abattage par tir

    Ci-dessous, nous vous transmettons les publications officielles du gouvernement australien qui confirment que :

    1. Les kangourous sont abattus par tir et selon un quota annuel.
    2. La vente et l’exportation sont autorisées pour la viande et pour le cuir.
    3. Plusieurs millions de kangourous sont tués chaque année.
    4. L’abattage devrait normalement être fait par un tir à la tête afin d’atteindre le cerveau pour une mort immédiate du kangourou ce qui, comme les images que nous vous présentons le démontrent, n’est pas la méthode employée.
    5. L’abattage occasionne donc invariablement des blessures et une mort lente.
    6. Les tireurs doivent éviter de tirer sur les kangourous femelles ou les wallabies dont il est évident qu’ils ont des jeunes dans la poche ou des jeunes à leur charge : pourtant les images du film Kangaroo The Movie révèlent sans l’ombre d’un doute que les tireurs ne vérifient pas si la femelle porte un petit. Pire encore, ils extirpent les pauvres bébés du ventre de leur maman et les exécutent en leur frappant la tête contre leur véhicule.

    Sur le site du gouvernement australien, on peut ainsi lire :

    ABATTAGE DE KANGOUROUS A DES FINS COMMERCIALES EN AUSTRALIE

    « L’abondance des kangourous, avec leur statut de conservation élevé, alors qu’ils sont considérés comme un nuisible sérieux par les éleveurs, pose un problème aux agences de conservation australiennes […] La solution à ce conflit a été de délivrer des permis limités permettant aux kangourous et à certains des plus nombreux wallabies d’être abattus par balle en tant que nuisibles. Cependant, la plupart des contrôles sont effectués afin de permettre une exploitation commerciale réglementée du kangourous et wallaby pour la viande et le cuir. »

    « Toute exploitation commerciale ou destruction de la faune sauvage considérée nuisible est susceptible d’être controversée, surtout si les sujets sont aussi attrayants et connus que les kangourous d’Australie. Les kangourous sont un des grands symboles de l’Australie, et le fait qu’ils soient abattus par tirs, ne fait qu’exacerber le problème, et il n’est pas rare que des campagnes publiques soient organisées contre leur utilisation commerciale. »

    « L’abattage occasionnera invariablement des blessures et une mort lente. »

    « Le programme d’abattage des kangourous fait partie d’un plan national de gestion des kangourous dont les quotas sont décidés chaque année. »

    « Ces dernières années, les quotas accordés à tous les États (d’Australie ndlr) ont généralement atteint environ quatre millions de kangourous. »

    « Cela ne veut toutefois pas dire que les captures ne réduisent pas les populations de kangourous, bien que ce soit souvent l’hypothèse faite par les éleveurs. »

    Version originale

    COMMERCIAL HARVESTING OK KANGAROOS IN AUSTRALIA

    “The abundance of kangaroos, with their high conservation status, and the recognition that they are regarded as a serious pest by graziers gives Australian conservation agencies a problem […] The solution to this conflict has been to issue limited permits which allow kangaroos and some of the most numerous wallabies to be shot as pests. However, most of the control is effected through permitting a regulated commercial harvest of kangaroos and wallabies for meat and for leather. »

    “Any commercial harvest or pest destruction of wildlife is likely to be controversial, especially if the subjects are as appealing and as well known as Australia’s kangaroos. That kangaroos are the most readily identified symbol of Australia, and that they are harvested by shooting, only exacerbates the concern, and it is not uncommon for there to be organised public campaigns against their commercial use.”

    “Harvesting will invariably involve some injuries and protracted deaths.”

    “In recent years, quotas to all States have typically totaled about four million kangaroos.”

    “That is not to say, however, that kangaroo populations are not diminished as a result of the harvests, although that is often the assumption made by graziers in the face of continuing high numbers.”

    CODE DE PRATIQUE NATIONAL POUR LE TIR SANS CRUAUTE DE KANGOUROUS ET DE WALLABIES A DES FINS COMMERCIALES

    « Les tireurs doivent éviter de tirer sur les kangourous femelles ou les wallabies dont il est évident qu’ils ont des jeunes dans la poche ou des jeunes à leur charge, sauf circonstances exceptionnelles (par exemple, un kangourou ou wallaby malade ou blessé ou qui doit être tué pour des raisons de gestion et/ou écologiques). »

    « Un tireur doit viser de manière à atteindre le kangourou ou wallaby au cerveau. »

    « Dans toutes les situations commerciales, les kangourous et les wallabies doivent être abattus conformément aux conditions décrites à la section 2.4 ci-dessus. L’abattage commercial de kangourous et de wallaby est régit par la législation de l’État et les tireurs de kangourous et/ou de wallaby à des fins commerciales sont agréés en vertu de cette législation. Les tireurs commerciaux ne peuvent vendre que des carcasses d’animaux abattus conformément au présent code. »

    Version originale

    National Code of Practice for the Humane Shooting of Kangaroos and Wallabies for Commercial Purposes

    “Shooters should avoid shooting female kangaroos or wallabies where it is obvious that they have pouch young or dependent young at foot except in special circumstances (i.e. the female kangaroo or wallaby is sick or injured or needs to be killed for management and/or ecological reasons).”

    “A shooter must aim so as to hit the target kangaroo or wallaby in the brain.”

    “In all commercial situations kangaroos and wallabies must be shot in accordance with the conditions described in Section 2.4 above. Commercial kangaroo and wallaby harvesting is regulated by State legislation and commercial kangaroo and/or wallaby shooters are licensed under that legislation. As a condition of their licenses commercial shooters can only sell carcasses of animals that have been shot in accordance with this Code.“

    Source (pdf)

    PASSEZ À L'action contre la viande de kangourou !

    Vous pouvez radier la viande de kangourou des étals des supermarchés en écrivant aux différentes enseignes qui en vendent.

    N’hésitez pas à utiliser ces lettres-types à télécharger :

    Fondation Brigitte Bardot scandale viande kangourou kangourous chasse viande

    Crédit vidéo : © Kangaroo A Love-Hate Story
    Crédit photo : Pixabay/Ethan Brooke, Pixabay/Twobaby.

  • Fermer le menu
    X