Fashion Week de Paris : la FBB se mobilise contre la fourrure ! - Fondation Brigitte Bardot

N'achetez pas votre animal de compagnie, adoptez-le.

Actuellement les refuges de la Fondation Brigitte Bardot proposent 188 chiens et 457 chats à l'adoption.

EDDY - 12 ans

Votre soutien financier permet à la Fondation de secourir les animaux en souffrance, les nourrir et les soigner en refuges.

Retour

Fashion Week de Paris : la FBB se mobilise contre la fourrure !

A l’occasion de la Fashion Week de Paris qui se tiendra du 26 septembre au 4 octobre, la Fondation Brigitte Bardot se mobilise pour l’initiative citoyenne européenne Fur Free Europe et appelle le groupe LVMH à engager ses maisons de couture dans un élan de progrès et de respect du vivant, en bannissant la fourrure animale de ses collections.

En mai dernier, plus de 75 organisations de protection animale à travers l’Europe lançaient une initiative citoyenne européenne avec un objectif clair : obliger la Commission européenne à se prononcer sur la production et l’utilisation de fourrures animales au sein de l’Union européenne.

L’initiative citoyenne européenne n’est pas une simple pétition. Si elle atteint un million de signatures, la Commission européenne sera obligée de réagir et de prendre des mesures pour répondre à l’attente sociétale.

Bien que la France ait récemment pris des dispositions encourageantes en interdisant l’élevage d’animaux sauvages pour la production de fourrure, la route est encore longue pour bannir la souffrance animale associée à cette pratique sur le territoire européen. En effet, certains pays, tels que le Danemark, la Pologne ou encore la Finlande, premiers producteurs de fourrure de visons et de renard en Europe, font perdurer ce calvaire infligé à des animaux pourtant inadaptés à la captivité. De même, si la fourrure n’est plus produite en France, certaines marques peuvent être tentées de s’approvisionner dans des pays dans lesquels les conditions d’élevage ne sont pas contrôlées et sont certainement encore plus atroces qu’au sein de l’UE. Il est donc urgent :

  • D’interdire l’élevage d’animaux à fourrure partout en Europe
  • D’interdire la commercialisation des produits issus des fermes à fourrure sur le marché européen.

 

Tout au long de la Fashion Week, la FBB se mobilisera pour dénoncer, comme elle l’a toujours fait, la cruauté de la production et de l’utilisation de la fourrure dans les collections de mode et sur les podiums. Porter le pelage d’un animal mort n’est pas esthétique, n’est pas moral et n’est pas tendance !

L’an dernier, François-Henri Pinault, PDG du groupe Kering, annonçait la fin de l’utilisation de la fourrure animale dans les collections des maisons de son groupe. Balenciaga, Gucci, Saint Laurent, Alexander McQueen…, autant de marques qui ont banni la fourrure pour ne plus associer luxe et souffrance. Une décision saluée par la Fondation Brigitte Bardot et récompensée d’un prix remis par la fédération Eurogroup for Animals. A l’occasion de cette nouvelle édition de la Fashion Week de Paris, la Fondation Brigitte Bardot appelle le groupe LVMH à considérer la fin de la fourrure animale et à engager ses maisons de couture dans une démarche éthique, tournée vers un avenir plus respectueux du vivant.

Pour signer la pétition de l’Initiative citoyenne européenne contre la fourrure,

Photos © Four Paws

X