La fourrure d’animaux sauvages interdite en Californie dès 2023

La fourrure d’animaux sauvages interdite en Californie dès 2023

×
Envoyer

L'article a bien été envoyé, merci !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !

  • Le 12 octobre 2019, Gavin Newson, gouverneur de Californie, a annoncé sur compte Twitter sa décision d’interdire la vente ou la fabrication de fourrure d’animaux sauvages dans tout l’État à partir de 2023.

    La Fondation Brigitte Bardot salue ce pas décisif ! Et exhorte notre gouvernement à légiférer en ce sens, pour en finir avec la souffrance de centaines de milliers de visons enfermés et tués chaque année dans des élevages français.

    "la loi la plus puissante pour défendre le droit des animaux aux États-Unis"

    Déjà en vigueur dans deux des plus grandes villes de Californie, Los Angeles et San Francisco, et ratifiée dans deux autres États américains, le New Jersey et Hawaï, « la loi la plus puissante pour défendre le droit des animaux aux États-Unis », comme l’appelle lui-même Gavin Newson, s’inscrit dans une démarche globale de rejet de la fourrure animale par les grandes marques de vêtements. 

    À partir de 2023, aucun article comportant de la fourrure d’animaux sauvages (capturés ou élevés dans des fermes) ne pourra être produit ou vendu en Californie. Habits, chaussures, sacs à main, chapeaux ou porte-clés en fourrure seront définitivement bannis. Resteront cependant autorisées les fourrures destinées à des fins religieuses ou tribales, les cuirs, les peaux d’animaux domestiques et les objets de taxidermie.

    Face au marché américain de la fourrure, qui pèse environ 1,3 milliards d’euros, Laura Friedman, auteure du projet de loi, a déclaré : “Compte tenu des preuves accablantes de pratiques inhumaines dans l’industrie de la fourrure et des autres options disponibles pour confectionner des tissus chauds et à la mode, nous ne continuerons pas à nous rendre complices d’une cruauté inutile”.

    À qUAND LA FIN DE LA FOURRURE EN FRANCE ?

    Alors qu’une dizaine de pays européens ont déjà banni les fermes à fourrure, la France reste sur sa position malgré une opinion éminemment défavorable et la volonté politique de nombreux élus.

    Rappelons que, le 30 avril 2019, une centaine de députés ont déposé une proposition de loi visant à interdire l’élevage de visons pour leur fourrure et à en abroger le commerce sur notre territoire.

    La Fondation Brigitte Bardot et 17 ONG de protection animale ont travaillé ces derniers mois avec l’ex ministre de la Transition écologique pour faire avancer ce dossier parmi tant d’autres. L’horreur des fermes d’élevage doit cesser !

    californie interdiction fourrure animaux sauvages 2023

    Crédit photos : Creative Commons/Network for Animal Freedom.

     

  • Fermer le menu
    X