DEVENIR VÉGÉTARIEN, VÉGÉTALIEN OU VÉGAN

S'opposer à la maltraitance animale, qu'elle se produise dans les élevages, les abattoirs ou les spectacles, conduit naturellement à changer ses habitudes de consommation. En adoptant un mode de vie végétarien, végétalien ou végan, vous faites le choix de ne plus participer à toute forme d’exploitation et de cruauté envers les animaux !

Être végétarien, c’est quoi ?

Être végétarien, c’est refuser de se nourrir de tout aliment ayant nécessité la mise à mort d’un animal. Il ne consomme ainsi aucune chair animale : ni viande, ni poisson, ni coquillages ou crustacés . 

En revanche, la plupart des végétariens mangent des produits issus des animaux : œufs, lait et tout ce qui en contient (fromages, pâtisseries, tartes…).

Il existe plusieurs formes de végétarisme :

  • les ovo-lacto-végétariens ne mangent pas de viande, mais consomment des œufs, du lait, des produits laitiers ; 
  • les ovo-végétariens mangent des œufs mais pas de produits laitiers 
  • les lacto-végétariens consomment des produits laitiers mais pas d’œufs 
  • les pesco-végétariens acceptent de manger du poisson.

Etre vÉgÉtalien, C'EST QUOI ?

Comme le végétarien, le végétalien ne consomme aucune produit carné. Mais il refuse également de se nourrir de tous les produits d’origine animaleœufs, lait, miel… 

Sachant que la majorité des plats préparés, des biscuits, des gâteaux, des sauces, du chocolat…,  contient des œufs ou du lait, ce régime est plus difficile à suivre, mais il est aujourd’hui aisé de trouver des produits alimentaires adéquats.

Pourquoi refuser le lait et les œufs ?

S’il est évident qu’un steak ou un filet de poisson est d’abord un animal mort, on ne pousse pas forcément la réflexion jusqu’à remettre en cause la consommation de produits laitiers ou d’œufs

Pourtant, les conditions dans lesquelles le lait est produit entraînent de terribles souffrances pour les vaches laitières. Afin de produire du lait, des millions de vaches sont enfermées dans des bâtiments et inséminées à la chaîne. Le veau nouveau né est immédiatement retiré à sa mère et abattu, le lait maternel étant destiné aux besoins artificiels des humains. 

Après quelques années d’exploitation intensive, les vaches laitières épuisées finissent par être « réformées », ce qui signifie qu’elles sont emmenées à l’abattoir. Une vie horrible, une mort brutale. Le destin tragique de ces animaux est identique en ce qui concerne le fromage.

Derrière la production des œufs se cache également une terrible réalité, le sexage, qui consiste à séparer les poussins âgés d’une journée seulement. Les femelles sont dirigées vers les élevages (majoritairement en cages) tandis que les poussins mâles sont broyés mécaniquement, car jugés inutiles à la filière de production des oeufs. 

Être vÉgAN, C'EST QUOI ?

Souvent, les végétariens et encore plus les végétaliens ont une telle conscience de la souffrance des animaux qu’ils ne se limitent pas à des aliments « sans cruauté animale». Toute leur consommation (ou non-consommation) s’articule autour du refus d’exploiter l’animal.

Le véganisme désigne ainsi à la fois un mode de vie et un principe moral.  

Il s’appuie concrètement sur de nouvelles habitudes de consommation, qui excluent autant que possible toute forme d’exploitation et de cruauté envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, s’habiller ou se divertir. Par extension, le véganisme fait la promotion du développement et de l’usage d’alternatives sans exploitation animale, pour le bénéfice des humains, des animaux et de l’environnement.

Un vegan ne mange aucun ingrédient issu d’un animal, ne porte pas de vêtements d’origine animale (fourrure et cuir, mais aussi laine, soie, mohair, alpaga, cachemire…) et n’utilise pas de produits cosmétiques, d’hygiène ou ménagers testés sur les animaux ou contenant un ingrédient d’origine animale ou impliquant l’utilisation d’un animal (kératine, collagène, carmin, cire d’abeille…).

De même, le vegan s’oppose à toute forme d’exploitation animale, comme les spectacles de cirque, les zoos et les delphinariums  où les animaux sont captifs et exhibés. Il combat bien sûr la torture animale sous toutes ses formes, des corridas à l’expérimentation en laboratoire

 

Fermer le menu
X